Espace presse

Téléchargez le dossier de presse venD1

Cliquez ici pour télécharger le dossier de presse Vend1

TV Vendée (15 JUILLET 2015)

Le Journal des Sables (11 Juin 2014)

Image1
VenD1 A SORTI 20 NOUVELLES CARTES POSTALES
ALBAN DMERLU 100% venD1

 » Créée il y a un peu plus d’un an, la marque venD1 sort 20 nouvelles cartes postales et se lance dans la distribution de magnets. Parmi les nouveautés, six cartes des Sables-d’Olonne dessinées par Polpino. »

Le héros de Polpino, Alban Dmerlu, sort du Journal des Sables et des bandes dessinées pour conquérir un nouveau support. Le marin moustachu à la marinière et au foulard arrive en cartes postales. Dans six scènes humoristiques ayant pour théâtre la tour d’Arundel, la pendule des Sables, le fort Saint-Nicolas ou encore la bite d’amarrage de la Chaume.

« Avec Polpino, on a commencé à travailler ensemble cet hiver, rapporte Nicolas Mairand, le fondateur de la marque venD1. Pour cette été, nous avons sorti six cartes ». Un premier jet, « nous avons beaucoup plus d’idées que nous n’avons de temps. », sourit le patron de venD1. Polpino étant occupé à boucler sa prochaine bande dessinée.

Pour les textes, Nicolas Mairand et Polpino s’y sont collés, aidés par les internautes, « Nous avons posté les cartes, vierges de tout texte, sur notre page Facebook. Certains ont proposé des phrases vraiment sympas ».

Fidèles à l’esprit de la marque, les cartes sont « 100% vendéen ». Tout, de la création à la production ayant été fait en Vendée. Et, au verso, un petit texte « où on parle de l’histoire de la Vendée et beaucoup des Sables ». L’an dernier, la marque avait sorti 24 cartes, toujours disponibles à la vente. Cette année, ce sont 20 cartes supplémentaires qui viennent enrichir la collection. Pas mal de variante autour du cœur vendéen et les six Alban Dmerlu, « afin de renforcer notre collection autour du pays des Olonnes ».

Tous ces motifs de carte postale ont aussi été édités en magnets. Des objets produits dans un rayon de 100 km autour de la Vendée. « Nous avions choisi de tirer 1000 magnets. Les commandes sont quatre fois supérieures à nos prévisions ». Pas de quoi affoler Nicolas Mairand. « Notre modèle de production, en Vendée ou très proche, fait que nous sommes très réactifs. Les transports sont réduits au maximum et nous pouvons nous permettre de tirer des petites séries ». Distribuée dans les Maisons de la presse, les Offices de tourisme et les campings, chaque carte a été tirée à 1000 exemplaires. « Mais nous sommes déjà en rupture », un deuxième tirage est prévu. Des ruptures qui témoignent de la dynamique de la marque. « On a une grosse marge de développement. Par exemple, la fréquentation de notre site internet a été multipliée par trois depuis le début de l’année ».

Une réussite commerciale que Nicolas Mairand attribue au fort sentiment d’appartenance des Vendéens. « Mais aussi à la volonté des néo-vendéens qui cherchent à comprendre et à s’approprier les symboles du département ».

Gaspard Mathé

Le Journal des Sables

Voir l’article

Le Pays Yonnais (26 mai 2014)

VenD1-2-630x0«Avoir le cœur vendéen, c’est en avoir deux». Une phrase qui claque sur une carte postale. C’est la signature de Nicolas Mairand, créateur de la toute nouvelle marque VenD1.

«Un gars du coin avec une idée». Ainsi se décrit Nicolas Mairand, entre deux gorgées de jus de pomme de Mareuil-sur-Lay. C’était ça ou du Vendée Cola. Sa carte d’identité dit aussi de lui qu’il est né dans le Pays des Olonnes. Vendéen de naissance. Son CV murmure qu’il a fait Saint-Gab’, avant de bosser à la Mie Câline. Vendéen de cursus. Un mec attaché à sa terre, «fils de maraîcher». Les yeux rivés vers la mer, «petit-fils de marin». Un type qui a mis les voiles pour une multinationale. «La France et tous ses coins». Puis, qui a choisi d’aller voir plus loin. «Deux ans à Madagascar au sein d’une ONG (1)».

Et il est revenu. «En juillet dernier». Dans le «8-5» de ses racines. Ce département qui l’inspire. L’ex-expat’ n’a pas voulu reprendre les airs. Pas repartir pour sa carrière. Son boulot, il l’a créé ici. Estampillé VenD1. «On a déposé la marque en février». Elle s’est encrée dans les crayons de Marine, Peggy, Elvine et Mayeule, les graphistes. S’est imprimée sur des cartes postales. «Notre sujet, c’est les Vendéens, poursuit Nicolas. On parle des traditions, des personnages, des histoires, des passions, des paysages de Vendée… Avec humour et simplicité».

Le logo – mélange de moulin du Mont des Alouettes, François Gabart en bonhomme vainqueur du Vendée Globe et de voile gonflée au vent vendéen – a grossi sur tee-shirts, tabliers, tasses, autocollants, sacs… «Le site marchand sera mis en ligne en juin». Au pays, les maisons de la presse et les offices de tourisme feront de la place dans les vitrines. «On va aller dans les salons, les festivals. On va parler de notre petit projet». Entre deux morceaux de brioche…

Made in Vendée… ou pas ?

«Ce serait une illusion que de dire que tous nos produits sont 100 % vendéens». Nicolas Mairand joue la nuance. Lui, a tracé un cercle de 80 kilomètres de rayon autour de La Roche-sur-Yon. Il appelle ça «le pays vendéen». Avec Cholet dedans. C’est comme ça que l’on retrouve un tisserand du Maine-et-Loire dans les fils des tabliers de VenD1. «Nos cartes postales sont imprimées à La Roche, pelliculées à Aubigny et vernissées dans le pays des Olonnes».

VenD1 ou 4-20-5

4-20-5 a posé sa griffe sur ses textiles en 2005. VenD1 débarque avec ses cartes postales en 2014. Mais les produits dérivés des deux marques vendéennes ne vont-ils pas bientôt se marcher sur les tongues ? «4-20-5, c’est branché, dixit Nicolas Mairand. Nos deux entités ne se situent pas sur le même créneau. Donc nous ne sommes pas en concurrence». Car le créateur dit vouloir aller plus loin que la communication visuelle.

Voir l’article

Ouest France (18 mai 2014)

nicolas-mairand-cree-vend1Nicolas Mairand, après avoir parcouru le vaste monde, a décidé de promouvoir la région qu’il connaît le mieux : sa Vendée natale. Il vient de créer le concept VenD1.

VenD1, c’est « une marque régionaliste qui parle avec humour et simplicité de la Vendée et des Vendéens », définit Nicolas Mairand, son concepteur. VenD1 s’attache à mettre en valeur les charmes et les traditions du département. Avec humour, certes, mais aussi pédagogie. Chaque carte postale (1,80 €) est agrémentée d’un petit billet, moitié info, moitié anecdote, qui vient éclairer le lecteur en lui décrochant un sourire. Des autocollants, t-shirts et tabliers existent aussi. A terme, des tasses, des sacs et bien d’autres objets encore viendront compléter la panoplie.

Les produits VenD1 sont disponibles dans plusieurs maisons de la presse, boutiques de souvenirs et offices de tourisme.

Voir l’article

RCF Vendée

Écouter l’interview

Virgin Radio

Écouter l’interview

TV Vendée

Les Sables Magazine

Article_Sables_Magazine_2014